Accueil Défis A notre porte L'eau ? C'est tellement simple !
A notre porte

L'EAU ? C'EST TELLEMENT SIMPLE ! - Heure du réveil, petits gestes rituels, semi automatiques. Mais soudain la machine grippe et le quotidien se révèle, différent, pas si banal que ça ! Récit de Claire, en live.


L'eau ? C'est tellement simple !

Un matin comme tous les matins,
pas une minute à perdre.

« Un matin d'hiver comme tous les matins, dehors il fait encore nuit. La voix dynamique de l'animateur de ma radio préférée surgit soudain au milieu des mes rêves. Dur rappel à la réalité, pas une minute à perdre. Encore à moitié endormie, je me dirige comme une automate vers la salle de bains. Ah le rituel du matin !

Chaque matin, sans même y penser, je répète les mêmes gestes : d'abord un grand verre d'eau, puis le jet d'eau froide sur le visage, tellement tonifiant. Un peu plus tard, sous la douche, je savoure la sensation de l'eau qui s'écoule sur le corps. L'eau coule, coule. Allez, encore un peu, cette eau chaude sur le corps, quel délice. Déjà, je me réjouis de la bonne tasse de thé que je vais savourer. Ce n'est pas compliqué le thé, il faut juste un peu d'eau, frémissante, pas bouillante...

l'eau coule, coule,
sans même y penser

C'est mon rituel du matin, tellement naturel, tellement normal, quoi...
Bref, un matin comme tous les matins.

Je tourne le robinet d'eau froide. Bizarres, ce bruit sourd et ces soubresauts... Laborieusement, un mince filet d'eau apparaît, toussote, s'étrangle et s'éteint brusquement. C'est fini, plus d'eau. Je tourne dans l'autre sens, m'énerve, le retourne. Rien à faire, le robinet ouvert ne répond plus.

Plongée dans un abîme de perplexité devant cette contrariété matinale, je suis cette fois bien réveillée. Comment ce robinet ose-t-il me faire cette plaisanterie de fort mauvais goût ?

ANOTREPORTE-bies

Je commande et l'eau m'obéit !

J'y tiens, moi, à mes petites habitudes et à mon confort ! Eh bien oui, le matin, je me lève et je commande à l'eau de couler. Et elle coule. L'eau m'obéit. C'est tellement simple ! Non, vraiment, je n'ai pas envie de rire, je dois être dans une heure à mon bureau. Sans eau, que vais-je devenir ?

un matin dans ma vie,
l'eau m'est devenue précieuse

Mon salut viendra de mes voisins, plus matinaux et débrouillards, qui, reprenant leurs esprits, iront vérifier et rouvrir le compteur d'eau de l'immeuble, qu'un facétieux individu avait trouvé très drôle de fermer pendant la nuit....Et soudain, dans un grondement sourd, l'eau jaillit des robinets restés ouverts. Avec l'eau, c'est la vie qui jaillit, qui explose. Bienheureuse eau, si vitale, si pure ! Depuis cette rocambolesque aventure matinale, l'eau ne me semble plus un dû. Un matin, dans ma vie, elle m'est tout à coup devenue précieuse, fragile, désirable. Finalement, je vais peut-être réfléchir avant de la laisser couler trop longtemps... »

Claire D., Equipe AP

 

Partager
Facebook Twitter
Imprimer     Envoyer à un ami  

Les commentaires sont à présent désactivés sur le site d'Archive.
Merci de visiter notre nouveau site : http://www.prieraucoeurdumonde.net