Accueil Défis A notre porte Oserons-nous laisser Marie...
A notre porte

MARIE NE PEUT QUE NOUS ENTRAÎNER À LA MISSION - Lourdes est le sanctuaire marial sans doute le plus connu et le plus fréquenté au monde ; il y passe chaque année autour de 6 millions de pèlerins. Nombre d'entre eux y arrivent sans connaître grand-chose de ce lieu, sinon qu'il y est question de la Sainte Vierge et des malades. Mgr Jacques Perrier nous aide à découvrir comment la Vierge Marie nous accompagne.


Oserons-nous laisser Marie nous entraîner dans la mission ?

VIDEOS - Sanctuaires marials

La question porte sur les deux premiers mots : « Oserons-nous » ? Car la suite est évidente.

Oui, Marie ne peut que nous entraîner à la mission. Elle en a donné l'exemple dès le jour de l'Annonciation : dès que l'ange l'eut quittée, elle partit visiter sa cousine Elisabeth. Elle n'avait pas besoin de constater la grossesse d'Elisabeth pour accepter sa propre mission : être la mère virginale de Jésus. Elle n'en avait pas besoin, puisqu'elle avait déjà dit « oui ». Elle allait peut-être pour rendre service à sa vieille cousine dans les derniers mois avant la naissance de l'enfant.

Mais saint Luc nous montre surtout Marie menant le Sauveur à la rencontre du Précurseur, Jean, celui qui sera Jean-Baptiste. Et cette rencontre ne pouvait attendre : « Marie partit et se rendit en hâte... » D'ailleurs, dans l'Evangile, on ne traîne pas : Jésus recommande bien à ses disciples de ne pas s'attarder en chemin.

Dans la logique de la Visitation, ces derniers siècles, Marie s'est faite souvent, et en bien des pays, la missionnaire de l'Evangile. Je pense aux apparitions de la Vierge. Bien sûr, elles ne sont pas « de foi » : aucun catholique n'est obligé d'y croire. La maîtresse des novices de Bernadette Soubirous restait fort sceptique, pensant que si Bernadette avait bien vu la Sainte Vierge, elle aurait dû, après cela, être comme un ange sur la terre. Or, Bernadette était une sainte, mais pas un ange.

ANOTREPORTE-Lourdes-basilique-et-gave-wikimedia

Après plus de trois ans d'enquête, l'évêque de Lourdes, Mgr Laurence, déclara que les fidèles étaient fondés à croire à l'authenticité du témoignage de Bernadette. Lui-même était convaincu que la Vierge était effectivement apparue dix-huit fois dans la grotte de Massabielle, entre le 11 février et le 16 juillet 1858.

Sur quoi l'Eglise s'appuie-t-elle pour reconnaître ainsi l'authenticité d'une apparition et recommander le pèlerinage au lieu où elle s'est réalisée ? Avant tout sur la conformité du Message à l'Evangile. L'Evangile, c'est le Christ. En son Fils Jésus-Christ, Dieu notre Père nous a livré tous ses secrets. Nulle parole n'ira jamais plus loin que la Parole faite chair, Celui dont nous fêtons la naissance à Noël et qui, par sa résurrection, reste avec nous jusqu'à la fin des temps.

Mais si l'Evangile ne change pas, il a besoin de nous être sans cesse rappelé. Nous sommes tellement oublieux ! A chaque époque, en chaque pays, Dieu suscite des saints, par son Esprit. Par des voies différentes, ils nous conduisent tous à Jésus.

C'est ce que Marie a fait pour Bernadette. Elle lui a montré une source : « Si quelqu'un a soif, qu'il vienne à moi et qu'il boive ! », dit Jésus. Mieux encore : Marie a préparé Bernadette à faire sa Première Communion, qu'elle désirait si fortement. Ce fut à la Fête-Dieu de 1858, avant la dernière apparition

Monsieur le curé de Lourdes avait demandé à ses vicaires de ne pas aller à la Grotte pour ne pas avoir l'air de prendre parti avant que l'évêque ne se soit prononcé. Mais il n'avait pas interdit à ses fidèles de s'y rendre. Et ils y allaient, de plus en plus nombreux. Or M. le curé constatait que, malgré cela - ou peut-être, se disait-il, à cause de cela - il n'avait jamais vu autant de monde dans son église, au prêche, au confessionnal, à la Table sainte.

Marie, Mère de l'Eglise, continue de nous donner son Fils. A Lourdes, sur l'esplanade du Rosaire, la statue de la Vierge couronnée regarde vers la basilique, là où, par l'Eucharistie, le Christ vient à nous. Dans son Magnificat, la Vierge annonce que « toutes les générations (la) diront bienheureuse » mais elle retourne immédiatement à Dieu : « Saint est son Nom. »

A l'image de Marie, Bernadette ne veut pas que nous nous arrêtions à elle. Par avance, elle a refusé que son corps soit ramené de Nevers à Lourdes. Elle était lucide : sa tombe aurait détourné de la Grotte. Et, à la Grotte, Marie nous dit : « Allez boire à la source et vous y laver ! » Marie n'est pas la source mais, dans la gloire de son Assomption, elle peut en témoigner : Jésus est la source de la vie. Elle renvoie vers un autre, comme le Christ lui-même nous renvoie vers son Père.

Décidément, dans l'Evangile, personne ne garde rien pour soi !

+ Jacques Perrier

Ancien évêque de Tarbes et Lourdes

Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes

LOG-Lourdes

 

Sanctuaires marials dans le monde :

LOG-Marie-Nazareth-sanctuaires

La Vierge Noire de Montserrat


L'Eglise catholique considère les apparitions de Marie comme des "révélations privées" (Vatican II, Dei Verbum n°4), qui ne sauraient être comparées à la révélation consignée dans l'Ecriture. Elles n'appartiennent pas à la foi, c'est-à-dire que chaque catholique garde à leur sujet sa liberté d'appréciation.

 

PRIER  AVEC LE RESEAU MONDIAL POUR LE DEFI DU MOIS -Cliquez-ici.

 

Partager
Facebook Twitter
Imprimer     Envoyer à un ami  

Commentaires   

 
+1 #4 anaaana soledad 06-05-2012 20:04
Lourdes un ciel dans la terre.sainte Marie je sais que tu m'ecoutes!
Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #3 CAROL STANTON 06-05-2012 18:45
prayers for all my family who are currently all dealing with major health concerns...My sister Bonnie (waiting for lung transplant), My sister Mary Kay (cancer) going through treatments. My husband Frank (various bad health probs) and my broher in law Richard (Bone Marrow Cancer) and my Brother in Law Jim who recently went to heaven...with Alsheimers and my Mom who passed in 2011. Happy Mothers day MOM
Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #2 Jacques L 04-05-2012 16:23
J'aime beaucoup Lourdes. C'est un lieu particulier. Je ne sais pas si j'ai la foi, je pense que oui. Quand je vois tous ces malades ça me touche beaucoup. Ils viennent là, comme les foules dans l’Évangile auprès de Jésus. Le plus beau miracle est la guérison du cœur,se sentir accueilli, accepté, aimé. Nous nous rencontrons dans notre fragilité, handicap, maladie. Le cœur s'ouvre et on peut accueillir une tendresse plus grande qui nous dépasse. A Lourdes on peut la toucher du doigt.
Signaler à l’administrateur
 
 
+1 #1 VéroniqueA 02-05-2012 12:26
Nous rentrons d'une semaine en diocèse à Lourdes en famille.
Ce qui nous a le plus marqués, en étant proches spécialement des malades, c'est de constater combien l'Evangile ici prend chair, dans le sens des béatitudes
Chacun a sa place, est regardé et aimé, ses faiblesses sont visibles mais transfigurées
Aussi je me dis, à Lourdes spécialement, Marie et Bernadette, et tous les saints prient beaucoup pour que la simplicité de l'Amour de Jésus Ressuscité gagne tous les pélerins
Signaler à l’administrateur
 

Les commentaires sont à présent désactivés sur le site d'Archive.
Merci de visiter notre nouveau site : http://www.prieraucoeurdumonde.net