Accueil Défis Témoignage L'Eucharistie re-suscite la vie en moi
Témoignage

L'EUCHARISTIE RE-SUSCITE LA VIE EN MOI - Valentine et Nicolas, un jeune couple heureux, bientôt parents d'une seconde petite fille. Et puis le choc : les deux enfants sont terrassées par la maladie. Avec une grande simplicité, cinq ans après, Valentine regarde la place tenue par l'Eucharistie dans sa vie qui se reconstruit.


L'Eucharistie re-suscite la Vie en moi

« L'espace, infranchissable
par les autres, cette solitude
des grandes profondeurs,
cet espace où seul Dieu
peut nous rejoindre »

« Voilà presque cinq ans que nous avons perdu brutalement nos deux filles à huit mois d'intervalle, terrassées par une maladie génétique non encore identifiée. Notre vie a basculé dans l'indicible, dans des abymes de désespoir et de révolte, des jours d'espérance, des rechutes, des refus d'amour... mais la Vie s'est imposée.

Dans cette épreuve, j'ai pris conscience de cet espace, infranchissable par les autres, de cette solitude des grandes profondeurs dans lesquelles nous plonge l'épreuve, quelles que soient la présence et la tendresse indispensables de l'entourage. J'ai pris conscience de cet espace d'intimité avec Dieu, cet espace où seul Dieu peut nous rejoindre, nous écouter, nous recevoir, panser nos blessures. J'ai pris conscience de cette force de vie qu'on ne peut pas ignorer et qu'Il nous donne.

L'Eucharistie, source de l'espérance

Dans cet apprentissage de l'intimité de Dieu, l'Eucharistie a fait partie, et fait toujours partie, de ces moments de grâce qui m'apaisent, qui permettent à mon espérance de se ressourcer. J'ai vraiment ressenti « concrètement » les effets de l'Eucharistie. Au plus fort de ma douleur, et parfois encore aujourd'hui, je suis allée à la messe le cœur lourd. J'arrive devant Dieu en lui disant : "D'accord, je suis venue mais je n'attends rien de toi, je ne vois pas pourquoi j'aurais à "te confesser que j'ai péché" ! N'est-ce pas toi qui as quelque chose à te reprocher ? N'est-ce pas toi qui as quelque chose à te faire pardonner ?!"

TEM-Catholic-Church-2

« D'accord,
je suis venue
mais je n'attends
rien de toi »

Mon cœur est chargé de révolte.... et puis, peu à peu au fil de la messe, la douceur de Dieu s'impose à moi, je ressens une profonde émotion lors de la communion : communion à sa tendresse, communion à la vie éternelle de mes filles. Et là, je peux dire : "Seigneur, j'attends tout de toi. Je sais que tu m'aimes". Je ressors plus légère... je ne porte plus seule ma croix, je ne suis plus seule dans mon épreuve.

Communier même dans la révolte

«Re-susciter la vie en moi ».

Ceci est encore valable aujourd'hui quand la souffrance m'étreint. Je n'ai jamais cessé de communier, même lorsque ma révolte contre Dieu était la plus forte. Et lorsqu'il m'arrive de ne pas pouvoir communier pendant plus d'une semaine, mes forces faiblissent, mon espérance s'amenuise, mes coups de « blues » se font plus nombreux.

La communion au corps du Christ a permis à la Vie de s'imposer, lorsque mon corps n'était que mort, et me donne chaque jour une force de Vie. L'Eucharistie a re-suscité la Vie en moi, comme une force indépendante de ma volonté si durement éprouvée, et dépose, au plus profond de mon âme, une Joie sur laquelle la souffrance n'a plus prise. »

 

PRIER  AVEC LE RESEAU MONDIAL POUR LE DEFI DU MOIS -Cliquez-ici.

 

Partager
Facebook Twitter
Imprimer     Envoyer à un ami  

Commentaires   

 
+1 #1 Bazaille 10-06-2012 16:42
Témoignage magnifique, émouvant, d'actualité car c'est aujourdh'ui la fête de l'Eucharistie ou fête-Dieu. Plein d'espérance pour ceux qui connaissent de grandes souffrances. Je voudrais ne jamais l'oublier et communier toujours en sentant cette vie du Christ en moi. Merci.
Signaler à l’administrateur
 

Les commentaires sont à présent désactivés sur le site d'Archive.
Merci de visiter notre nouveau site : http://www.prieraucoeurdumonde.net