Accueil L’Apostolat de la prière Au service de l'Eglise en France
Au service de l'Eglise en France

« L'Apostolat de la Prière » est une mission confiée à la Compagnie de Jésus par le Pape. C'est une association reconnue par l'Eglise depuis 1849, présente dans 83 pays, au service de la "nouvelle évangélisation".


Au service de la mission de l'Eglise

APOSTOLAT ?

Au début de sa mission Jésus,
Iéshoua de Nazareth,
choisit douze disciples
pour être avec lui
et les envoyer annoncer la Bonne
Nouvelle. Ce sont les Apôtres.
Ils seront ses envoyés (ce que
signifie le mot grec apostoloi )
pour continuer sa propre mission.

Aujourd'hui les évêques sont les
successeurs des apôtres,
aidés par les prêtres et les diacres.
Mais c'est toute l'Eglise qui est
apostolique en tant qu'elle est
« envoyée » dans le monde entier
annoncer l'Evangile de Jésus-
Christ.

C'est ensemble, qu'évêques, prêtres, diacres, et laïcs,
dans la complémentarité,
sont au service de la mission du
Christ.

On appelle « apostolat »
toute manière de participer à
cette mission. C'est le cas de
l' « Apostolat de la Prière ».

Chaque mois l'Apostolat de la Prière cherche à mobiliser la prière et l'action des chrétiens, en union avec d'autres, pour les intentions générales et missionnaires du Pape.

Ces intentions correspondent à des « défis » que le Saint-Père discerne dans notre monde et dans lesquels la mission de l'Eglise est engagée. Prier pour les situations du monde qui préoccupent la communauté chrétienne et tout homme désireux de paix, de solidarité, et de fraternité, c'est agir pour l'humanité et la mission que le Christ a confiée à l'Eglise.

L'Apostolat de la Prière est au service de la mission universelle de l'Eglise depuis 1844. « L'Eglise a le devoir d'annoncer toujours et partout l'Evangile de Jésus Christ ». Comment pourrait-elle faire autrement ? Il est « le chemin, la vérité, et la vie » ! Celui qui le rencontre est vivant à jamais.

« Comme j'ai eu l'occasion de l'affirmer dans ma première Encyclique Deus Caritas est : ‘A l'origine du fait d'être chrétien, il n'y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive' (n. 1) ». Benoît XVI (Motu proprio Ubicumque et semper - 21 septembre 2010)

Ce site, à travers les intentions de prière du Pape, qui nous conduisent au cœur du monde et de la mission de l'Eglise, souhaite disposer les cœurs de telle manière, qu'une expérience personnelle du Christ puisse être faite.

L'Apostolat de la Prière est au service de la « nouvelle évangélisation ».

 



Pour l'amour de l'Eglise

« Nous n'apprenons à aimer l'Eglise, à lui être intégralement attachés, que dans la mesure même où nous consentons à souffrir pour elle, même si nous ne nous résignons jamais à souffrir par elle et par ce qu'il y a en elle de complicité avec le ‘mystère d'iniquité' » Mrg. Claude Dagens (Méditation sur l'Eglise catholique en France : libre et présente, Ed. Cerf. P.20)

L'Apostolat de la Prière est au service des diocèses de l'Eglise de France. Le Directeur national transmet, une année à l'avance, à l'ensemble des évêques les intentions générales et missionnaires du Saint-Père.

L'Apostolat de la Prière désire toujours davantage aimer et faire aimer l'Eglise. Comme tous nos contemporains notre mémoire est marquée par les dérives de l'Eglise au cours de l'histoire et qui ont affecté l'image de l'institution : divisions, violences et guerres de religion, recherche de pouvoir et inquisition, etc. Cependant l'Eglise avant d'être institution est événement. Elle est née à Pâques avec la mort et résurrection de Jésus-Christ, et avec le don de l'Esprit toujours à l'œuvre aujourd'hui. Elle est même cet événement, « elle en est la forme historique visible » (Robert Scholtus).

L'Eglise, comme communauté des disciples de Jésus, comme « communion d'amour dans l'Esprit Saint », annonce malgré son péché, toute la hauteur, la largeur, et la profondeur de l'Amour de Dieu révélé en Jésus-Christ. C'est lui qui à travers elle agit aujourd'hui dans le monde. L'Eglise est un mystère de foi bien plus profond que ce que l'on peut imaginer !


« Dans une époque de défis sociaux, culturels et religieux complexes, le Pape nous demande d'aider fidèlement l'Eglise (...) Ce que l'Eglise attend de nous est une collaboration sincère dans la recherche de la pleine vérité vers laquelle l'Esprit nous conduit, en pleine adhésion à la foi et à l'enseignement de l'Eglise » Congrégation Générale 35 - Compagnie de Jésus - D1&7


L'Apostolat de la Prière adhère totalement à la foi et à l'enseignement de l'Eglise, comme ils se présentent à nous dans l'unité étroite entre l'Ecriture, la Tradition et le Magistère.

 

Au service des Paroisses


Au service des Paroisses
 

Vers quelle Eglise allons-nous ? Comment permettre aux paroisses, dans le changement culturel que nous vivons, d'aider les chrétiens à redécouvrir le Christ et son Evangile comme une véritable nouveauté ?

L'itinérance apostolique :


- ITER, une expérience d'itinérance apostolique
de la famille franciscaine, dominicaine et ignatienne.
- "Mains vides et coeur ouvert" -
Témoignage de Soeur Elzbieta, franciscaine missionnaire de Marie
- L'itinérance franciscaine -
Fioretto de frère Boris Barum, franciscain

Les Haltes paroissiales :

- "Il vous précède en Galilée" - Une halte paroissiale à Bagnères de Bigorre (Hautes-Pyrénées)
- Qu'est-ce qu'une halte paroissiale ?
 
 

 


Les Paroisses au coeur de l'évangélisation


Des paroisses pour rassembler l'Eglise et l'envoyer annoncer l'Evangile

Une belle lettre pastorale de Mgr Pascal Wintzer, archêveque de Poitiers, pour prendre toute la mesure de la place de la paroisse dans la "nouvelle évangélisation" - Extraits : " La paroisse est le lieu le plus ordinaire de la vie ecclésiale pour la plupart des fidèles du Christ. Je parle du 'lieu le plus ordinaire', car il faudrait prendre garde d'oublier que la vie de disciple trouve aussi à s'exprimer de bien d'autres manières : mouvements apostoliques, groupes spirituels, pèlerinages, institutions diverses tels les établissements catholiques d'enseignement, et la liste est loin d'être exhaustive. (...) L'Instrumentum laboris (l'instrument de travail) du synode à venir souligne le rôle essentiel des paroisses dans l'évangélisation, dans la «nouvelle évangélisation»... « les réponses [aux lineamenta : documents de travail au synode] demandent de mettre au centre de la nouvelle évangélisation la paroisse, communauté de communautés (c'est moi qui souligne), pas seulement administratrice de services religieux, mais espace de rencontre pour les familles, promotrice de groupes de lecture de la Parole et d'engagement laïc renouvelé, un lieu où est vécue la véritable expérience d'Eglise grâce à une action sacramentelle vécue dans sa signification la plus authentique.» (n° 107). Pour lire cette lettre, avec des pistes de discernement et des repères pour les paroisses : cliquez ici


Prêtres, paroisses et nouvelle évangélisation

Le blog du Curé - Le blog du Père Emmanuel Pic, prêtre de Dijon, permet de comprendre combien les paroisses sont un lieu essentiel dans le cadre de la "nouvelle évangélisation". au plus près du terrain les enjeux de la "nouvelle évangélisation". Il écrit : "Comment poursuivre, dans un tel contexte, le travail de l'évangélisation ? C'est là, me semble-t-il, que l'expression "Nouvelle évangélisation" prend son sens. Elle doit se comprendre de deux manières : ré-évangélisation de personnes qui ont déjà été catéchisées ; mais, plus encore, prise en compte des transformations profondes induites dans les mentalités par la modernité. Cette mission ne relève pas seulement, et peut-être même pas d'abord, d'institutions nouvelles pratiquant des méthodes originales ; il me semble qu'elle incombe en premier lieu aux prêtres des paroisses, qui sont confrontés quotidiennement au "tout-venant" de la population de notre pays (si l'on excepte, bien sûr, les familles musulmanes, qui forment un cas particulier). Les billets qui vont suivre essayeront de dire comment un curé se situe devant cette exigence nouvelle".

---------

Pourquoi Jésus et les Apôtres étaient-ils des itinérants ? Est-ce une coïncidence si dans les commencements l'Evangile a été annoncé ainsi ? Pendant 6 ans j'ai été sur les routes avec diverses équipes, la plupart du temps des religieux et des religieuses : 28 paroisses ou ensembles paroissiaux sur six diocèses (11 mois cumulés), toujours en collaboration avec les curés et les équipes d'animation paroissiale ou pastorale. Mon expérience me faire dire que l'Evangile, avant d'être un message, est une allure, un style, celui de Jésus, car c'est son chemin. On peut reconnaître son allure dans des hommes et des femmes que le Seigneur a suscité au long de l'histoire, surtout dans les périodes de crise. La rencontre des "gens des routes" et des "gens des maisons" favorise cette allure évangélique.

P. Frédéric Fornos sj



Au service de la justice du Royaume

Les intentions de prière que le Pape propose chaque mois pour mobiliser notre prière et notre action sont souvent de grands défis de notre humanité qui concernent la justice et la paix.

Comme le dit Benoît XVI dans l'encyclique, « Caritas in veritate » (chap.1) :  « l'Église, qui est au service de Dieu, est au service du monde selon les critères de l'amour et de la vérité ( ...) toute l'Église, dans tout son être et tout son agir, tend à promouvoir le développement intégral de l'homme quand elle annonce, célèbre et œuvre dans la charité » (n°11) La doctrine sociale de l'Eglise est « annonce de la vérité de l'amour du Christ dans la société » (n°5).

Caritas in veritate : L'encyclique au cœur d'un taudis de Nairobi


Au service de la prière et de la vie spirituelle

L'Apostolat de la Prière est aussi un service d'initiation à la prière et de formation spirituelle. La mission que le Pape nous confie est d'aider les catholiques à « unir leur prière et leur vie à la prière et la mission de l'Eglise Universelle ». La démarche spirituelle que nous proposons peut rejoindre aussi tout les autres chrétiens et tout homme et femme en recherche d'une vie vraie et authentique comme celle de Jésus.

 

L'AP cherche à aider les chrétiens à vivre pleinement leur baptême, comme fils et filles de Dieu, là où ils sont engagés, en communion avec l'Eglise universelle : dans leur paroisse ou mouvement, dans leur vie professionnelle et familiale, dans les diverses situations de vie qu'ils traversent. Cela est en effet essentiel pour la mission de l'Eglise : « les chrétiens ne pourront ‘former une Eglise qui propose la foi' sans redécouvrir eux-mêmes le Christ et son Evangile comme une véritable nouveauté » (Conférence des Evêques de France - Texte National pour l'orientation de la catéchèse en France, p.28)

L'Apostolat de la prière est une manière d'être aujourd'hui au service de la mission du Christ, par la prière, en réseau avec des milliers de frères et sœurs à travers le monde, et en communion avec toute l'Eglise.

.

 


Partager
Facebook Twitter
Imprimer     Envoyer à un ami